La Base : présentation générale

Sa demeure était parfaite, que l’on préfère la nourriture, le sommeil, le travail, les histoires et les chants, ou simplement s’asseoir et réfléchir, ou même un agréable mélange de tout cela. Les choses maléfiques n’entraient pas dans cette vallée.

J.R.R. Tolkien, The Hobbit

Qu’est-ce que la Base ? À quel but correspond-elle dans le Projet ardorien ?

« La Base » est le nom que nous donnons pour l’instant, dans l’attente d’un nom officiel en quenya et de sa traduction en français, au domaine qui sera le fondement de la communauté à venir et donc la première pierre de Tol Ardor.

La fondation de la Base correspond à une réorientation du Projet ardorien décidée en 2015 pour répondre à l’accélération de la Crise planétaire mondiale (surtout dans son aspect écologique, mais aussi dans son aspect humanitaire et social) et à l’incapacité manifeste de l’écologie radicale à convaincre rapidement une masse critique de citoyens. Cumulés, ces deux éléments rendent hautement improbable la réorganisation générale et volontairement choisie de nos sociétés qui est pourtant la seule issue possible à la Crise.

Puisque notre civilisation semble incapable de gérer cette Crise qu’elle a pourtant engendrée, il est probable qu’elle doive rapidement en subir les effets. La Base répond donc à un double besoin :

Quels éléments la Base devra-t-elle comporter ?

La Base devra comprendre, dès le départ, une habitation principale et un terrain. L’habitation principale devra être à même d’accueillir une famille à plein temps et des visiteurs de manière temporaire.

Sur le terrain seront mis en place :

Le plus rapidement possible, la Base sera agrandie pour inclure :

Quelles devront être ses possibilités d’extension ?

En d’autres termes : de quoi la Base doit-elle être la base ?

Elle devra tout d’abord être le lieu de l’essentiel de nos activités :

Pour mener à bien ces différentes actions, la Base devra être à même d’accueillir un plus grand nombre de visiteurs temporaires. Des structures d’accueil seront donc mises en place, par exemple sous la forme de kerterres.

Dans un deuxième temps, la Base pourra être complétée par de nouvelles structures communes.

Certaines auront pour but de renforcer le lien social entre les habitants de la Base et ses voisins. De ce point de vue, nous prévoyons en particulier :

À plus long terme, d’autres auront pour but de renforcer le rayonnement et l’autonomie de la Base :

Durant ce second temps, un de nos objectifs prioritaires sera de rendre la Base autosuffisante le plus rapidement possible dans trois domaines : la production alimentaire et d’eau potable, l’hygiène et le traitement des déchets et eaux usées, la production énergétique.

Développer davantage le Projet représentera un saut qualitatif qui impliquera l’installation définitive de nouveaux membres ou familles.

Il est clair qu’à ce stade, le territoire initial de la Base ne suffira plus. Ceux qui voudront rejoindre Tol Ardor devront donc pourvoir à leur installation sous une forme ou sous une autre. Ils pourront opter pour l’achat d’une maison à proximité, ou pour l’achat d’un simple terrain sur lequel Tol Ardor, grâce à l’expérience acquise, les aidera à construire une kerterre ou une maison écologique.

À cette date, Tol Ardor aura dépassé son premier stade de simple refuge individuel pour être devenue une véritable petite communauté résiliente et décroissante. Il ne sera évidemment pas question de se couper du monde : nombre de ses membres auront encore, par exemple, un travail à l’extérieur. La petite taille et la jeunesse de la communauté ne lui permettront de toute manière pas d’être autarcique.

Autant que possible, la Base devra également être en relation avec les autres mouvements et communautés qui se revendiquent de l’écologie radicale, de la décroissance et du biocentrisme.

Elle devra également tisser le plus de liens possibles avec ses voisins immédiats non Ardoriens, c’est-à-dire principalement avec les habitants du village où elle sera localisée et des villages proches. Cet ancrage local pourra passer par la bibliothèque et la salle de projection ouvertes au public, mais également, par exemple, par la création d’une monnaie locale.

Quand peut-on espérer l’installation de la Base ?

Les fonds nécessaires ont commencé à être collectés, et l’achat de la Base, dans le piémont pyrénéen, est prévu pour le courant de l’année 2018. Les premières extensions seront lancées immédiatement après, selon les ressources et les opportunités dont nous disposerons.

L’installation des membres suivants et de leurs familles est prévue à partir de 2023.